Des vinyles, des hits : Vinyl It 2.0

Collection de vinyles anciens pour l'app Orbout des sorties et des loisirs

J’aime 6

Vinyl It se fait une nouvelle peau

À l’occasion du lancement de la version 2.0 de son site, l’équipe de Vinyl It investissait le premier étage du Pavillon des Canaux le 14 Avril dernier. Au programme ? Musique, vinyles, avenir de la musique sur vinyles, blind-test musicaux et « vynilesques », DJ sets… Amoureux de mélodie, vous étiez servis !

Les vinyles à l’honneur

Au bord du Canal de l’Ourcq, une jolie petite maison. L’intérieur, cosy et aux couleurs vives, accueille étudiants, autoentrepreneurs, affamés… Le « coffice », comme eux-mêmes l’appelle si bien, avait revêtu des airs funky des seventies pour l’événement. 

A l’honneur ? La plateforme qui rend leur hype aux disques microsillons.

En trois points, Vinyl It c’est :

  • Un disquaire en ligne, avec un choix très éclectiques de styles ;
  • La possibilité de personnaliser son vinyle – que ce soit par la pochette, qu’on peut designer soi-même, comme par les 28 tracks que l’on peut choisir dans sa médiathèque personnelle ou piocher sur la plateforme ;
  • Et la possibilité pour les artistes/labels de vendre leur dubplates, un peu comme dans le temps, où on envoyait des démos aux radios pour tâter les réactions du public !

 

DJ met nous donc do Funk, que l’on danse le MIA

Étonnement on ne faisait pas un pas sans avoir le droit à des mélodies enivrantes. Les pièces étroites et décorées du Pavillon accueillaient Pioneer, tapisseries rétro, et l’incontournable boule à facettes. Les DJ sets mêlaient house, afro-disco et funk.

Les futurs du site et de l’industrie du vinyle étaient abordés lors d’une séance de questions réponses entre les artistes, fondateurs du disquaire et férus de musique.

Entre deux mix, un blind-test musical avec à la clé des boissons gratuites. De quoi demander au DJ de nous faires danser le MIA.

 

La nostalgie, ça vend !

Il n’y a pas qu’en camping, en themed party ou en fins de soirées assez alcoolisées que les années 1970 – 1980 sont tendances. Le vintage fait son come-back sous toutes les formes possibles et imaginables. Le patte d’eph et les survet’ Tacchini reviennent méchamment à la mode, les chemises rétro pullulent sur les cintres des friperies, et les lunettes les plus vendues de 2016 ont une forme ronde et des verres teintés. Nombre d’artistes sortent deux versions de leurs albums, CD et vinyle. On ne compte plus les photos tumblr de murs blancs remplis de pochettes de microsillons. Et Netflix et sa super série The Get Down nous redonne envie de se trémousser sur les mélodies de notre enfance, ou à défaut, de l’adolescence de nos parents.

 


Ils parlent de nous 💬

 
 


 

Partager ✌️
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone