Quand le New York underground s’invite à la philharmonie de Paris !

the velvet underground shadows orbout

Une rétrospective qui éveillera tout vos sens au travers de documentaires, extraits musicaux, images volées, archives télévisuelles, affiches emblématiques d’un groupe qui marqua un tournant dans l’industrie musicale.

The Velvet Underground, l’un des groupes rock new-yorkais les plus révolutionnaires aux sonorités avant-gardistes s’empare de la philharmonie de Paris jusqu’au 21 août 2016 pour une exposition immersive dans un New York bouillonnant et contestataire.

 Le “Banana album” fête ses 50 ans !

“Sunday Morning”, “I am Waiting for the Man”, “Heroin”… autant de titres qui ne laissent pas indifférent et qui ont fait la renommée d’un album mythique, le fameux album “à la banane”. Révolution musicale et esthétique, il n’a cessé d’influencer nombres de musiciens et contribua notamment à l’émergence de nouveaux mouvements tels que le punk, la new-wave, le post-rock…

Retour en 1966 dans un studio funeste de New York, mené par Lou Reed et John Cale, le groupe enregistra son premier album avec Maureen Tucker, Sterling Morrison et Nico. Album quelque peu controversé à base de rythmes rigides, de guitares perforantes ainsi que de violons stridents mais aux mélodies néanmoins captivantes et aux textes révélateurs. Dénonçant la face cachée d’un New York glauque, les paroles mélancoliques et désabusées de Nico et Lou Reed nous emportent dans une réalité où sexe, drogue et alcool sont maîtres.

Produit par Andy Warhol et sa “Factory”, le vinyle sortira en 1967 avec une pochette banane crée par la référence incontestable du pop art qui ne cesse de fasciner depuis 50 ans.

Une balade new-yorkaise au son de velours

Prenez votre casque à l’entrée et laissez vous transporter dans le New-York tumultueux des années 60. Redécouvrez les membres du groupe, leurs origines, leurs singularités ainsi que les rencontres déterminantes qui ont influencé et forgé leurs identités musicales: Alain Ginsberg, La Monte Young, mais aussi Jonas Mekas sans oublier évidemment Andy Warhol.

IMG_8278
Le doux son du velours

Un parcours en 6 étapes pour appréhender au mieux l’univers du groupe dont les sirènes de police et la voix douce et rocailleuse de Lou Reed vous accompagneront le long d’une chasse aux trésors: expérimentations sonores, répliques volées, enregistrements non divulgués…branchez votre casque là où bon vous semble, vous serez surpris des perles dont le lieu peut regorger. En outre, découvrez 6 films spécialement réalisés pour l’occasion retraçant les moments clés du Velvet dont la jeunesse de Lou Reed et John Cale, la sortie du “banana album” l’arrivée du Velvet à la “Factory” ainsi qu’une version inédite d’ “Heroïn” (3.45min).

Vous l’aurez compris, une exposition immersive et multimédia conçue à la fois pour éveiller vos sens auditifs mais aussi visuels dans une atmosphère de velours underground. On y passerait des heures ! 🙌

Un week-end de concerts pour prolonger le plaisir !

Et pour ceux qui n’en aurait pas assez, vous ne sortirez pas bredouille. En effet, des activités, des conférences, des ateliers de pratiques musicales ainsi que des rencontres sont programmés jusqu’au mois d’août dont un week-end de concerts à ne surtout pas manquer le 21 et 22 mai. Alors ne perdez plus de temps, rendez-vous dès à présent sur le site !

Quelques informations pratiques :

The Velvet Underground: New-York Extravaganza du 30 mars au 21 août 2016
221 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
Métro: Porte de Pantin, Ligne 5
📌 > Adulte : 10€
     > Jeunes -26 ans : 5€
     > Abonnés de la Philharmonie de Paris : 8€

#TimeToEnjoy 13

Partager ✌️
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone