Beatlab : et la musique fut !

beatlab par liberté living lab pour l'app Orbout des sorties et des loisirs

J’aime  5

Les beats ancrés dans la peau


Créature et le Liberté-Living Lab ne sont pas des inconnus l’un pour l’autre. Le premier – formation d’entreprenariat culturel – réside chez le deuxième, qui est un espace de coworking au cœur du Sentier. Et chaque mois, les deux coopèrent pour nous fournir des workshops de rêve. Hier, ils organisaient un beatlab collaboratif. On pouvait entendre le beat à une rue de là. Les badauds entrent par curiosité dans ce décor blanc et mouvementé et en ressortent, les différents beats ancrés dans la peau, sourire aux lèvres.

article orb

 

Le Creature Beatlab :
comment ça se passe ?

Pas d’inscription, pas de frais. Qu’on soit déjà un habitué du coworking, élève de Créature ou simple passant, on entre rue d’Alexandrie comme dans un moulin. On y est accueilli par un fond sonore digne de K2000. Vim Cortez, le seul homme du trio d’electropop auquel il a donné son nom, nous ravit par une revisite des eighties, avec ses maigres et efficaces instruments, c’est-à-dire un MacBook Pro, un synthétiseur et un micro libre. Chacun est invité à contribuer, en pianotant confusément ou alors en chantonnant des phrases qui font à peine sens dans le micro.

 

article orb 2

 

Autour de bières et de chips on discute musique (évidemment), mais aussi professions, météo, vacances, etc… Bref, un cocktail en beaucoup plus décontracté.

 

Les big + de l’expérience Beatlab

  • L’ambiance, conviviale, comme on s’y attend dans un espace de coworking ;
  • Le côté participatif, où à l’aide d’un piano, d’une harpe, de sa propre voix (même si l’on chante comme un pied), chacun apporte sa touche de magie ;
  • Les rires, partagés grâce aux paroles plus que loufoques auxquelles on a eu le droit ;
  • La découverte de nouveaux endroits et (pas si) nouveaux concepts plus que cool.

Comme si tu y étais 👇

 

Pourquoi y aller ?

On a tous regardé au moins un téléfilm/ une série où le jeune de la famille fait partie d’un groupe au lycée. On a déjà tous voulu être aussi cool. Malheureusement, on a tous arrêté le solfège dès la troisième année.
Et bien là, pour y remédier, on courre tous chez LLL chaque mois participer à un atelier à taille humaine où l’on peut être une rock star pendant environ une heure, et où on partage la scène avec des inconnus qui deviendront nos meilleurs amis le temps d’une Heineken.

 


Ils parlent de nous 💬

 
 


 

Partager ✌️
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone