Courts-métrages #2 – Les 15 min de chez… Topshot Films

topshot films

Notre précédent article sur les courts-métrages vous a rendu curieux ? Mais vous n’y êtes toujours pas allés ? Par manque de temps bien sûr, on sait que vous êtes convaincus ! On se lance à la découverte des Topshot Films !

On ne vous vantera pas de nouveau le format des courts métrages, plongez directement dans ces courts-métrages…

« Là où tu trouvais refuge »

Là où tu trouvais refuge topshot films guillaume legrand orbout orblog

Film OVNI, il présente une jeune femme trouvant refuge dans une sorte de secte au milieu de la campagne. Prières et chuchotements maintiennent l’équilibre de cette micro-société. Le père entre dans ce lieu et tente de récupérer sa fille, protégée par les autres fidèles qui l’en empêchent. Il rentre chez lui et rassure sa femme sans lui dire qu’il a été témoin de leurs pratiques. Par la suite, il la kidnappe en plein jour durant une de ses promenades. Ses parents tentent de la rassurer et de faire en sorte qu’elle soit heureuse mais ils se rendent très vite à l’évidence : cette rupture ne l’aide pas et elle garde un lien extrêmement fort avec la secte. Ses parents acceptent tant bien que de mal ses choix et finissent par la ramener dans ce lieu mystique✨ .

Film assez hypnotique, intrigue passionnante on se met facilement à la place de ses parents. On ressent leur peur, leur angoisses et leurs doutes. Pour autant, on a beaucoup de mal à se mettre à la place de la jeune fille et son histoire est pourtant fascinante, une véritable plongée dans l’irrationnel.

« Vindicte »

Vindicte topshot films Ange Régis Hounkpatin orbout orblog

Ici, on suit le parcours d’Awa, une jeune adolescente évoluant dans une école militaire pour filles qui perd son père, assassiné. Pleine de haine et d’incompréhension, elle se joint à une milice civile qui a pour but de retrouver les assassins et de les tuer de façon sauvage en les démembrant et en les brûlant. Elle entame une chasse à l’homme et coince l’un des meurtriers : l’arme en main, elle se voit incapable de lui planter son couteau, tandis que l’homme à terre le supplie de ne pas tuer son jeune frère, dont il ignore la mort. Rongée par le doute, la milice la rejoint et abat l’homme, tandis qu’Awa s’effondre en larmes, regrettant ses actes 😱.

Un film qui pousse la nature humaine dans ses retranchements, que ferions-nous à sa place ? Vengeance ? Colère ? Humanisme ? Pardon ? Justice ? Tant de questions sans réponses.

« Serval et Chaumier »

Serval et Chaumier Bastien Daret Arthur Goisset Topshot Films orbout orblog

Dernier film de cette projection, c’est une note d’humour dans un contexte de film d’époque. On y découvre deux bonimenteurs, rivaux, qui se partagent le même village mais non pas la même scène pour se produire. Ils enchaînent les tours de magie, attirant la foule qui ne sait plus où donner la tête. Les deux magiciens, fatigués de cette concurrence, ils se donnent rendez-vous le lendemain pour un tour de magie mettant leurs vies en péril. Chacun s’entraîne de son côté et échoue. Le jour-J, alors qu’ils s’apprêtent à débuter leurs tours, ils se rendent compte qu’il n’y a absolument personne pour les regarder… Étonnés, ils voient de nombreuses personnes se précipiter dans une petite maison. Ils suivent le mouvement et découvrent un nouveau spectacle, présenté par les frères Lumière : le cinéma.

Le film se centre sur les influences qui participent à la construction de l’identité. Un court-métrage comique, hommage au début du cinéma et à la fascination qu’il pouvait engendrer 🎩🎥.

Il paraît que — jamais deux sans trois — … une troisième article de projection se profilerait-il … ?

#TimeToEnjoy 1

Partager ✌️
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone